La goutte : le rôle des produits laitiers

La goutte est une forme courante d’arthrite inflammatoire pour laquelle des changements à l’alimentation sont souvent recommandés1,2. Alors que certains aliments aggraveraient cette maladie, d’autres, comme les produits laitiers, pourraient contribuer à diminuer le risque de goutte et réduire la fréquence des « attaques »2.

Données scientifiques sur la goutte, la nutrition et les produits laitiers.

EN PRATIQUE

  • Des données suggèrent que les produits laitiers à teneur réduite en gras pourraient aider à réduire le risque de goutte et à diminuer la fréquence des crises.
  • Les produits laitiers à pleine teneur en gras n’ont pas été associés à une augmentation du risque de goutte.

Qu’est-ce que la goutte?

La goutte survient lorsque la concentration d’une substance appelée « acide urique » est élevée dans le sang et forme un dépôt de cristaux dans une articulation1,2. La goutte se manifeste de façon intermittente lorsque le système immunitaire attaque les cristaux d’acide urique causant une douleur intense et de l’inflammation dans l’articulation affectée1,2. La durée et l’intensité des périodes de goutte active peuvent varier, et la maladie devient généralement inactive entre les crises1.

Certains facteurs, comme une prédisposition génétique, certains troubles médicaux et certains médicaments, peuvent accroître le risque de goutte2. Bien que les causes de la goutte varient, les mécanismes sous-jacents sont une surproduction d’acide urique par l’organisme et/ou une excrétion insuffisante d’acide urique par les reins, menant à une accumulation dans le sang2. Le corps produit naturellement de l’acide urique en décomposant une substance appelée « purine » dans nos cellules. Or, les purines ne sont pas seulement présentes dans les cellules humaines; elles le sont également à divers degrés dans les cellules animales et végétales qui composent nos aliments2.

Apporter des changements positifs à ses habitudes de vie et suivre le traitement prescrit par un professionnel de la santé qualifié permettent généralement de prévenir la goutte et ses crises. De plus, cela peut éviter la progression de la maladie et ainsi empêcher des complications potentielles comme une détérioration permanente des articulations ou des dommages aux reins2.

L’importance des habitudes de vie

Pour les personnes qui souffrent de la goutte, il est recommandé de faire de l'activité physique régulière et de maintenir un poids santé2. L’alimentation est particulièrement importante pour gérer la goutte, car les purines contenues dans nos aliments ont un impact sur le taux d’acide urique dans le sang2,3. Ainsi, une alimentation saine et équilibrée est conseillée en raison des bienfaits généraux pour la santé qu’elle procure2.

Certains modèles d’alimentation pourraient même entraîner des avantages additionnels. Notamment, la diète Dietary Approaches to Stop Hypertension (communément appelée la diète DASH) est un modèle d’alimentation riche en fruits et légumes qui comprend de 2 à 3 portions par jour de produits laitiers4. Bien que cette diète ait initialement été conçue pour ses propriétés favorables à la santé du cœur, une étude ayant suivi 44 444 hommes pendant 26 ans a également lié la diète DASH à un risque réduit de développer la goutte5.

En plus d’apporter des changements généraux à son alimentation, les recommandations pour la goutte ciblent précisément certains aliments3. Par exemple, il est conseillé de limiter les aliments et boissons riches en purines comme les boissons sucrées (notamment les boissons gazeuses), l’alcool, les mollusques et certains poissons gras (sardine et maquereau), la viande rouge et les abats comme le foie6,7. À l’inverse, certains aliments, comme les produits laitiers, ont été associés à un risque réduit de goutte et à une baisse de la fréquence des « attaques »6.

La consommation de produits laitiers a été liée à des taux plus faibles de goutte

Les produits laitiers ont été liés à une réduction des risques de goutte et d’hyperuricémie (taux élevés d’acide urique dans le sang). En 2018, une revue systématique et méta-analyse a révélé qu'une consommation plus élevée de produits laitiers était associée à une diminution des risques de goutte et d’hyperuricémie7.

Dans un essai clinique de 3 mois, les participants ont connu une diminution significative des crises de goutte après avoir consommé un produit dérivé des produits laitiers (soit du lactose, de la poudre de lait écrémé ou une poudre de lait écrémé enrichie sur mesure)8.

EN PRATIQUE

L’inclusion de produits laitiers pour prévenir ou gérer la goutte fait aussi partie des recommandations nutritionnelles de la Société de l’arthrite (Canada) et de l’American College of Rheumatology6-7.

Les produits laitiers et la goutte : mécanismes potentiels

Certains mécanismes ont été avancés pour expliquer les effets positifs des produits laitiers sur la goutte.

  • En plus d’avoir une teneur naturellement faible en purines, le lait pourrait aussi stimuler l’excrétion d’acide urique par les reins3,9. Certains avancent aussi que des protéines laitières (la caséine et le lactosérum) et une composante appelée acide orotique pourraient être responsables de cette propriété bénéfique3,9.
  • La recherche expérimentale préliminaire suggère que le lait pourrait également posséder certaines propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à atténuer la réaction immunitaire de l’organisme responsable des crises8,9.
Vos impressions
Est-ce que ce contenu vous a été utile?